La Grande Traversée Inca

Arthur, responsable communication d’Atalante est parti sur le voyage « la grande traversée inca » au Pérou et en Bolivie. Entre culture, trekking en Cordillère Royale et couleurs du Sud Lipez, voici son récit.

 

« Arrivés à Cuzco, nous sommes accueillis par les défilés préparant l’Inti Raymi, la fête du soleil qui aura lieu dans quelques semaines. Le voyage commence en musique et dans l’effervescence de la ville. Après une journée d’acclimatation, nous partons randonner sur les chemins incas surplombant la vallée sacrée. Sous un beau soleil, nous marchons entre champs de quinoa et cultures en terrasses et traversons des petits villages avec les sommets à l’horizon. L’arrivée sur le site de Huschy Qusco est le point d’orgue de cette randonnée. Nous sommes déjà ailleurs, au cœur de la terre inca. Après ces journées au rythme du soleil, nous partons pour le Machu Picchu. Je l’ai tellement vu en photo que j’ai peur d’être déçu… Et pourtant, c’est avec des frissons que je regarde le jour se lever sur le site. Comme face aux montagnes, on se sent à la fois minuscule devant tant de grandeur et imprégné de la puissance des éléments qui nous entourent. »

 

Arrivée sur le site de Huschy Qusco

Arrivée sur le site de Huschy Qusco

 

« Du lac Titicaca, nous apercevons les sommets enneigés de la Cordillère Royale : pendant cinq jours, nous allons marcher entre lagunes, glaciers et grands espaces. Au pas du guide, qui veille sur notre acclimatation, nous commençons le trek. Au loin, un troupeau d’alpagas regarde ces visiteurs du jour. À chaque journée, de nouvelles couleurs et de nouvelles montagnes s’offrent à mon regard. Le bleu des lagunes, le jaune de l’herbe, le noir des pierres et le blanc des glaciers se marient dans un contraste saisissant. Avec toujours la pureté du ciel bleu en toile de fond. En haut du pic de l’Austria à 5320 mètres, l’émotion est belle, on se donne l’accolade et essayons d’immortaliser ce moment avec quelques photos sous la bienveillance du Condoriri et du Huyana Potosi. Durant ce trekking, nous n’avons croisé aucun autre voyageur. Dans la Cordillère Royale, nous étions coupés du monde, pour notre plus grand bonheur. »

 

Première étape du trek, en direction de la lagune de Jurikhota

Première étape du trek, en direction de la lagune de Jurikhota

 

« Le soleil dore la face Est de Huyana Potosi. Les lagunes reflètent ses cimes enneigées. Nous avançons avec le sourire aux lèvres : demain, le trek se termine. C’est un sentiment d’accomplissement qui domine. Chacun a vécu un voyage intérieur tout en partageant des moments forts avec l’échange et l’entraide comme mots d’ordres. La montagne rapproche les hommes. Au loin, nous pouvons voir notre bivouac où quelques alpagas déambulent. Pour la dernière fois, nous allons regarder la nuit tomber, rire aux blagues des uns et des autres en partageant un bon plat de pâtes, lire un petit peu et regarder le ciel jusqu’à que le froid engourdisse nos doigts. Tout simplement.  »

 

Bivouac de Maria Lloki, au pied du Huayna Potosi

Bivouac de Maria Lloki, au pied du Huayna Potosi

 

« Du haut du cratère du volcan Tunupa, nous regardons le Salar d’Uyuni qui semble s’étendre à l’infini. Une mer blanche où flottent des îlots habités par les cactus. Depuis quatre jours, nous arpentons cette région désertique aux paysages irréels. Arbre de pierre, lagunes rougissantes, fumerolles, météorites d’antan… Seuls les flamands roses s’installent dans ces terres hostiles ! Nous finissons ce voyage par une marche sur le désert de sel blanc d’Uyuni avec la sensation d’être, cette fois-ci, ailleurs que sur la planète terre. »

 

La Laguna Colorada dans le Sud Lipez

La Laguna Colorada dans le Sud Lipez

 

Découvrez le voyage la grande traversée inca

Laissez un commentaire

Vous aimerez aussi lire :

Contactez nous

Suivez nous

Newsletter

S'inscrire

© Atalante, l'esprit Trek 2018 - Plan du site - Mentions légales - Accès Partenaires - Membre du réseau Altaï, actif de nature