La Réunion vu par Benjamin

Benjamin nous emmène sur son voyage à La Réunion, entre chouchou et volcans.

Cirque de Salazie et chouchou

Tout juste débarqués de l’avion et encore engourdis par la nuit passée en vol, nous prenons la route vers le Cirque de Salazie qui marque le point de départ de notre traversée de l’île. Le repas à base de chouchou (le légume à tout faire local) arrosé des premiers verres de rhum arrangé (qui deviendront un rituel chaque soir après l’effort), nous donnent les ressources nécessaires pour nous lancer le lendemain matin sur les sentiers, en direction du Cirque de Mafate.

Le paysage alterne entre forêt dense, cascades et vallées encaissées encadrées de parois vertigineuses. Nous finissons notre journée à Marla, au cœur de ce cirque inaccessible par la route: un véritable parfum de bout du monde !

Cirque de Cilaos

Notre périple se poursuit ensuite les prochains jours avec le Cirque de Cilaos, ultime étape avant de se lancer à l’assaut des 3070 m du Piton des Neiges, volcan en sommeil qui est aussi le point culminant de l’océan Indien. Après un départ très matinal à la lueur de nos lampes frontales, nous atteignons le sommet dans la fraîcheur de l’aube et en synchronisation parfaite avec le lever de soleil, qui révèle l’ensemble de l’île qui s’étend sous nos pieds. La descente prend des airs d’exploration : nous parcourons tous les étages de la végétation. Nous cheminons entre sentiers en balcon grandioses au dessus des cirques et forêt tropicale avant de rejoindre la très agricole plaine des Cafres au terme d’une journée bien remplie.

A la conquête du Piton de la Fournaise

Le lendemain, nous entamons la partie terminale de notre trek, très marquée par le volcanisme actif. Les grandes étendues de cendres et de roches s’enchaînent pour dévoiler enfin le sommet du Piton de la Fournaise, l’un des volcans les puis actifs du monde. Son cône quasi parfait, 2632m d’altitude, impressionne avec la multitude de coulées de laves qui ont formé ses versants. Quelques jours après notre passage, nous apprendrons que le volcan est entré en éruption à nouveau…
Notre chevauchée se conclut par quelques moments de détente bienvenus au bord des eaux chaudes du lagon de St-Gilles.
La variété des paysages rencontrés, l’enthousiasme à toute épreuve de Didier, notre guide, à nous faire découvrir son île, font de ce voyage une expérience intense. C’est avec des images plein la tête et une envie persistante de revenir bientôt que nous prenons notre vol retour vers la métropole. »

 

Partez comme Benjamin randonner à La Réunion

Laissez un commentaire

Vous aimerez aussi lire :