Trek au Ladakh

Benjamin, conseiller voyage, nous emmène trekker au Ladakh sur notre voyage « Trek de la Markha et ascension du Kang Yatse », qu’il a testé cet été.

Début de l’ascension

Nous marchons déjà depuis plusieurs jours. Combien exactement ? Difficile à dire … L’écoulement du temps au rythme de la marche bouleverse nos repères.

Le passage d’un premier col à près de 5000m d’altitude,  quelques traversées de rivières et plusieurs nuits en bivouac plus tard, nous voici déjà au Camp de Base du Kang Yatse où nous montons nos tentes pour deux nuits. L’objectif est en vue.

Après un dernier inventaire du matériel et le sac bouclé, nous nous efforçons de nous reposer quelques heures avant notre départ nocturne, à minuit, en direction du sommet.

Dans le faisceau lumineux des lampes frontales, nous nous élevons progressivement sur la moraine instable jusqu’au pieu du glacier. Encordés, crampons aux pieds et piolet en main, la neige et la glace crissent sous nos pas. L’altitude se fait sentir tandis que nous atteignons les 5500 m, puis 5800 m … La pente est raide et le manque d’oxygène ralentit notre progression sous les premières lueurs du jour.

Dans tous les sens du terme, la vue est à couper le souffle : sommets du Zanskar tous proches, Karakoram au loin : nous grimpons sur un magnifique belvédère himalayen !

Arrivée au sommet

06h15 : les premiers d’entre nous sont en vue de l’arête sommitale. Le but est à notre portée, même s’il nous faudra encore de la persévérance pour atteindre la cime : le sommet du Kang Yatse II à 6195m.

Mêlée à la fatigue et à la fierté d’y être arrivés, l’émotion est présente pour tous et submerge certains. On s’embrasse puis chacun savoure ce moment intense. Bientôt, il faudra déjà penser à la descente, avec en point de mire le thé bien chaud et le repas préparés minutieusement par notre équipe, qui nous attend en bas.

De retour à notre tente, nous retrouvons  les autres membres de notre groupe, qui veulent  tout savoir sur notre aventure. Nous ne nous privons pas de leur raconter en détails, avant une sieste bien méritée.

Demain, le trek continue !

Vous aussi, partez randonner au cœur de l’Inde Himalayenne.

Laissez un commentaire

Vous aimerez aussi lire :