Trek à travers le Pamir Sauvage, au Tadjikistan

Matthieu, responsable destination du Tadjikistan vient de créer un nouveau voyage, qui nous emmène au cœur du Pamir Sauvage. Il nous en dit plus sur cette belle destination. 

Le Pamir

Le Pamir est un massif qui se situe dans la région autonome du Haut-Badakhchan, au Tadjikistan. Il est finalement peu connu, et en tous les cas encore très peu fréquenté …Sans doute les Himalayas, proches et lointaines à la fois, lui font-ils de l’ombre. Dommage…

 

Et pourtant… Tant mieux pour nous! C’est le moment d’y aller, de jouir de sa confidentialité, et de jouer la carte de l’originalité! Avec des sommets tutoyant les 7 500 m (Pic Ismail Samani à 7 495 m), il possède également, hors inlandsis, le plus grand glacier au monde: le Fedchenko et ses 77 km de long ! Son univers minéral contraste avec vallées verdoyantes, lacs cristallins et un ciel d’un bleu sans limite. La topographie et la démographie sont telles que le Pamir est une des régions les plus isolées au Monde!

 

 

Version trek

Partez avec Atalante rejoindre ces contrées inexplorées le long de la non moins mythique « Pamir Highway ». Cette route, creusée dans la montagne, relie une bonne partie de l’Asie centrale et permet d’accéder à des lieux très reculés.

 

Dans ce trek avec Atalante, vous longez tout d’abord la frontière et apercevait de l’autre côte de la rivière Pianj le fameux « sentier afghan », creusé dans la roche par et pour les marchands afghans. C’est saisissant..! Vous demeurez côté tadjike, séparés que vous êtes de l’Afghanistan par la rivière Pianj. La route est sûre et sécurisée. Après une approche du sus-nommé glacier Fedchenko en remontant la vallée de Vanj, l’heure du trek commence.

 

 

Version nomade

Dix jours d’itinérance entre culture nomade et sédentaire, yourtes et maisons de terre. Avant d’accéder à une nature totalement sauvage. Un traversée du sud au nord qui vous fera passer par des cols jusqu’à 5000 m d’altitude après une acclimatation bien adaptée. Vous approchez la grande faune de montagne tel l’Argali de Marco-Polo et bien d’autres espèces encore . Peut-être aurez vous même la chance qui sait d’observer la Panthère des neiges, toujours présente sur la partie occidentale du massif.

 

 

Vient enfin le moment de visiter le lac de Kara-Kul, creusé par un météorite ! Et la ville nouvelle de Murghab, comme tout-droit sortie du far-west. Ces lieux qui eux aussi tutoient le ciel et viennent équilibrer cette fin de séjour après le trek. La boucle est bouclée, retour à Dushanbe !

 

 

Laissez un commentaire

Vous aimerez aussi lire :