Trek en Terre inconnue 2018 – Ethiopie

Comme vous le savez, en février dernier nous avons organisé notre Trek en Terre Inconnue.
Le concept : Partir à l’aventure sur une destination mystère, révélée quelques heures avant l’embarquement.

En affinité avec vos envies, nous avons créé 2 départs :
– Les Philippines
– L’Ethiopie

1. PAROLE AUX VOYAGEURS  :

– Que pensez-vous du concept « Trek en terre inconnue » ?

Franck
« C’est un concept original et pas commun qui permet de vivre une nouvelle expérience et une préparation de voyage complètement différente d’une destination connue : entre interrogation et lâché prise… »

Geneviève
« C’est original ; la destination suggère des lieux pas trop touristiques ; on va découvrir le pays sans à priori »

Jean-Louis
« Ce concept me semble très novateur au niveau marketing avec comme seul et unique déclencheur pour s’inscrire le mot trek… La durée de 2 semaines est parfaite, pas trop long pour une expérience inconnue…
Le départ samedi au samedi est un bon compromis pour les personnes en activité. »


– Pourquoi avoir choisi de partir sur une destination inconnue ?

Franck
« Parce que le concept est original et pas commun et sort des sentiers battus, garder une part de mystère jusqu’à l’arrivée à l’aéroport…..
Et aussi parce qu’après l’échange que j’ai eu avec Rémy et Marjolaine j’ai senti que je ne serai pas déçu et que ça me plairait…. Enfin parce que j’aime bien ne pas faire comme les autres quand je peux…. »

Geneviève 
« J’adore le trek et la difficulté était de 3 chaussures : voilà déjà mes 2 critères de sélection exaucés et le bonus c’est dans un endroit insolite : l’idée m’a tout de suite séduite.
Ignorer la destination, c’est magique car je ne découvre pas à l’avance le voyage, je ne me projette pas dans un pays mais partout sur le globe : j’avais envie de rêver, de me laisser porter, de m’imaginer un jour ici, un jour là…
Il y aura un peu d’effort physique pour aller à la rencontre de gens, de faune, de flore et de paysages, mais où ? Mystère !! Cela m’a motivée pour travailler ma condition physique avant le départ.
Seul bémol, j’ai beaucoup voyagé, je prenais le risque de retourner peut-être dans un pays déjà vu. »

Jean-Louis
Pour moi la surprise m’a enthousiasmé… Pas le souci de chercher une destination qui me plaise avec diverses contraintes. L’âge, la forme, la carte de visite (bien sûr cela était débriefé ensuite lors de l’appel personnalisé !), j’ai fait confiance et le trek étant quelque chose de sportif… Il y avait au moins ceci à partager avec les autres participants.


– Comment avez-vous réagi suite à la révélation à l’aéroport, quelques heures avant votre vol ?

Franck
« HEUREUX et Impatient d’y être car c’était une destination que j’avais notée sur mes tablettes dans un coin de ma tête, merci Atalante de m’y avoir emmené :-)»

Geneviève
« J’étais ravie car l’Ethiopie faisait partie des destinations que je souhaitais explorer. Je ne pensais pas y aller si vite !!! »

Jean-Louis
J’avais donc évoqué quelques destinations par rapport à l’heure du rdv à l’aéroport… Mais le doute subsistait avec la possibilité d’une destination avec étape transfert.
Étant en activité, c’est cette part de rêve que j’ai cultivé sans recherche à tout va de la réelle destination !
Lors de la révélation… Surprise, car il est vrai que l’image de L’Éthiopie se limitait pour moi à celle d’un pays très pauvre…donc sans tourisme… J’avais aperçu les églises monolithiques de Lalibela… Sans me donner un appétit supplémentaire pour y aller. J’étais heureux, transporté de découvrir la destination et les autres participants, pour lesquels j’avais préparé en cadeau des stylos afin de rompre plus aisément l’éventuelle retenue de chacun!
Au total un voyage fantastique qui m’a conduit à l’utiliser en autocoaching pour avancer avec confiance vers un but dont les détails se découvrent peu à peu!
Merci à tous!


2. PAROLE AU CRÉATEUR  –  Matthieu, responsable de la destination
– Pourquoi as-tu choisi cette destination pour le Trek en Terre inconnue ?

« Tout d’abord, il y a la question de la saisonnalité bien-sûr, et pour ce départ en février, un trek en Ethiopie c’était parfait du point de vue du climat. Ensuite, il n’y avait pas de problème de visa, car il est possible de le faire sur place à l’arrivée ce dont je me suis occupé pour les participants. Pas besoin de révéler la destination en amont donc … condition sinequanone du trek en terre inconnue !
Enfin et surtout il y avait ce beau trek dans le massif méconnu de l’Abune Yosef, une exclusivité dont nous avons eu l’idée. Outre l’aspect montagne et nature sauvage, cette itinérance avait pour autre intérêt la rencontre avec le peuple Zagwé, et des nuits dans leurs huttes africaines communautaires, aussi appelées « toukoules ». La composante rencontre fut très forte, que cela soit pour passer la nuit dans les huttes ou lors de pauses durant les randonnées pour aller prendre le café chez l’habitant. La sympathie des Zagwé était telle qu’il y eut beaucoup d’émotion et même quelques larmes ! Les Zagwé n’ont vraiment pas l’habitude de rencontrer des occidentaux, et inversement ! L’authenticité fut au rendez-vous.
Pour compléter le voyage, nous avions décidé d’emmener nos voyageurs également vers des chutes d’eau à la source du mythique Nil Bleu. Pour terminer, la visite de l’incroyable région volcanique Afar (Dallol, Danakil, Erta Ale) clôturait l’aventure de fort belle manière. »


– La réaction des participants était-elle à la hauteur de tes espérances ?

« Oui, et ce qui est étonnant c’est d’avoir senti avant même la révélation une forte envie des participants pour que la destination soit l’Ethiopie. En les sondant, le nom de ce pays revenait souvent. A l’annonce officielle du lieu du voyage, étonnamment plus que de la surprise,  j’ai senti de la joie et une confirmation dans l’esprit de nos voyageurs ! Comme si ils avaient eu une prémonition de la destination mystère ! Cela m’a semblé intéressant et assez différent de la réaction des voyageurs partant pour les Philippines où joie et surprise se mêlaient. »

– Comment as-tu vécu ce concept en étant avec les participants ?« J’ai beaucoup aimé le lâché prise des voyageurs durant le séjour. Ils ont vraiment poussé le concept du voyage jusqu’au bout ! Ainsi, nous leur avions remis au départ une fiche technique contenant un résumé des activités journalières, heures de marche etc. Ils l’ont finalement très peu consultée. Comme si ils préféraient la relire plus tard, en France, au retour du voyage. On sentait une volonté ou plutôt une envie de faire perdurer l’aspect surprise et le fameux lâché prise, jusqu’à la fin du séjour ! »

Laissez un commentaire

Vous aimerez aussi lire :